Êtes-vous fait pour faire une école de commerce post-bac ? Cette approche hybride fait aujourd’hui toute la force de la Grande école de commerce et de management de l’Institut Mines-Télécom. Qui dit école de commerce, dit aujourd’hui regard tourné vers le monde. S’il est aujourd’hui de bon ton d’intégrer l’une ou l’autre d’entre elles (cela pourrait faire la différence auprès d’un employeur !), nul n’est généralement besoin de se forcer beaucoup, tant le choix est vaste.

Nombre d’établissements de gestion et de commerce présents sont des entités gérées par les chambres de commerce et proposent un bon niveau de formation connectée aux besoins des entreprises du territoire. Cet échange gagnant-gagnant permet aux entreprise d’obtenir un projet abouti, pensé par la génération de jeunes managers. D’après les résultats de l’enquête 2018 menée par la Conférence des Grandes Ecoles sur l’insertion des jeunes diplômés dans la vie active, 89.4% des managers diplômés de Grande Ecole ont trouvé un emploi dans les 6 mois.

Penchez-vous aussi sur la possibilité, offerte par certaines écoles, de préparer un double diplôme avec à la clé une double casquette technique et commerciale. Ce label signifie que le diplôme de l’école confère à ses étudiants un master, ainsi qu’une bonne visibilité au niveau européen et à l’international. D’ailleurs, dans certains bachelors, les cours sont dispensés entièrement en anglais pour que les étudiants apprennent rapidement à maîtriser la langue de Shakespeare. Le BBA, dispensé dans les grandes écoles de commerce, est une formation pleine d’avantages. 4 ou 5 ans : Accès (3 écoles en 5 ans), Pass (2 écoles en 4 ans), Sésame (14 écoles en 4 ou 5 ans), Team (2 écoles en 5 ans). Pour prétendre à des bachelors en 3 ans ou formations plus longues, vous devez passer un concours en terminale (l’admission étant subordonnée à l’obtention du baccalauréat). L’Ecole de management Angers propose un cursus en 5 ans post-bac.

Comments are closed.

Post Navigation